Pour éclairer votre choix

Partager sur les réseaux sociaux

Chères Tournefeuillaises
Chers Tournefeuillais

Vous allez choisir les élus qui siégeront au Conseil municipal et au Conseil de Toulouse Métropole pour les six prochaines années. Nous avons dès l’automne entamé un dialogue constructif avec vous et nous avons exposé nos premières propositions dès janvier pour être en mesure de les mettre en débat.

Nos opposants viennent tout juste de publier leurs programmes ce qui rend le débat projet contre projet plus difficile. Craignent-ils la confrontation d’idées ?

Pour éclairer votre choix, nous avons donc passé au banc d’essai les projets de nos opposants et les faits sont têtus : au mieux, ils méconnaissent la ville, au pire ils apparaissent incohérents.

  • Pour la liste citoyenne,

le Conseil municipal que vous aurez élu, «votera et mettra en œuvre » un programme élaboré pendant deux ans par une assemblée citoyenne. Le tiers du mandat serait gelé, mettant en péril le fonctionnement de la collectivité et des services publics.

Certes, la démocratie locale peut toujours être améliorée, et nos propositions sont en la matière sans ambiguïté.

Mais, nous nous étonnons. Les membres de la liste citoyenne n’ont investi aucun de nos dispositifs participatifs, pourtant très appréciés par nos concitoyens: Agenda 21 pour le développement durable, projets participatifs, maisons de quartier, comités d’usagers de nos services publics (conseil de parents, commission menus, …), pour n’en citer que quelques-uns.

  • La liste « La République En Marche »

a peiné à rassembler, malgré un double parrainage de la députée LREM de notre circonscription et du président «Les Républicains » de la Métropole. Son candidat tête de liste, initiateur des éphémères «foulards rouges » et méconnu des Tournefeuillais, n’a ni participé ni contribué aux débats publics structurants de notre commune : plan de déplacements urbains (PDU) et le PLUiH (Plan local de l’urbanisme et de l’habitat).

Comment remettre en cause aussi frontalement le PLUiH et se féliciter « en même temps », du soutien de Jean-Luc Moudenc, Président de la Métropole qui l’a fait adopter?

Quelle inventivité quand la liste LREM reprend les acquis de l’équipe sortante :

  • le boulevard urbain du canal de Saint-Martory, pourtant inscrit en 2019 dans les priorités de la Métropole ;
  • la desserte du chemin de la Peyrette par Tisséo, pourtant actée pour 2020 par l’actuelle majorité ?

Quelle amnésie quand elle passe sous silence :

  • que les autorisations à construire des logements sur le sud de la commune seront délivrées seulement si le développement des mobilités est acté,
  • que la réalisation du Linéo 3 est un succès !

Quel mensonge de prétendre que le Maire n’a pas soutenu le Bus à Haut Niveau de Service! Seul Jean-Luc Moudenc est responsable de l’abandon du BHNS, pour financer la 3e ligne de métro.

Toujours à propos de métro, le candidat déclare en janvier qu’il souhaite le faire venir à Tournefeuille.

Mais où est donc passée cette proposition aujourd’hui ?

La liste LREM est-elle réellement « innovante et solidaire » quand :

  • elle propose des dispositifs qui existent déjà comme l’accession à la propriété à prix maîtrisé, ou encore la sanctuarisation des terres agricoles et des espaces naturels,
  • elle ignore la convention signée entre la Ville et le Secours Populaire sur les surplus de la restauration municipale ?

Comment peut-elle à ce point se dérober à ses responsabilités, en feignant d’ignorer les objectifs de construction de la Ville ?

Cette dérobade n’est pas la seule : sur la façon dont la liste LREM compte appliquer la loi SRU pour atteindre les obligations légales de construction de logements sociaux, le silence devient assourdissant, alors même qu’elle prétend à la transparence. Sur cette thématique, leurs propos font écho aux positions du FN en 2014 : critères d’attribution non transparents des logements sociaux et « ghettoïsation de la zone ».

Tout cela est indigne quand on sait que les nouvelles constructions répondent tout simplement aux besoins des Tournefeuillais (trois quarts des ménages Français éligibles aux logements sociaux).

En revanche, nous partageons avec la liste LREM l’objectif d’une revitalisation du commerce de proximité. Mais peut-on vraiment les croire, quand leur principal soutien, la députée de notre circonscription, a toujours défendu le projet de mégacentre commercial de Val Tolosa ?

Enfin, est-on vraiment crédible en termes de concertation et de participation citoyenne au niveau local quand on soutient au niveau national ceux qui ont clôt de manière aussi abrupte le débat sur nos retraites par l’article 49.3 ?

Loin d’un quelconque prêt à penser national dont le kit de communication veut nous faire croire à plus d’écologie, de solidarité ou de citoyenneté, notre programme est ancré dans la réalité. Il n’est pas un programme clé en main mais prend en compte vos besoins et prépare notre avenir commun, dans le dialogue et la confiance.

Vous pouvez compter sur moi !

Vous pouvez compter sur mon équipe !

Dominique Fouchier
Maire de Tournefeuille
Conseiller départemental de Haute-Garonne