#1 / Chronique d’un débat qui n’aura pas lieu

Partager sur les réseaux sociaux

« Refuser de débattre sans conflit, c’est refuser de penser »
Alain, Philosophe, chroniqueur du 20ème siècle
.

A Tournefeuille, comme dans aucune ville en France, le candidat du mouvement d’Emmanuel Macron, arrivé en seconde position le 15 mars derrière Dominique Fouchier, le Maire sortant, a refusé de débattre, dans le cadre du second tour.

Totalement opposé à ce mépris de la vie démocratique, et ne souhaitant pas priver les Tournefeuillais du nécessaire débat d’idées qui fonde les raisons d’un vote, nous faisons le choix d’écrire cette chronique pour dire, dans le respect des uns et des autres, ce que sont nos convictions et ce que nous percevons de démagogie et de mensonge dans les propos de celui qui concourt à devenir pour la première fois, Maire de notre ville.

Chaque jour, jusqu’à la fin de la campagne électorale, nous publierons cette « Chronique d’un débat qui n’aura pas lieu » pour permettre à chacun de se faire son idée, pour permettre à chacun d’analyser les sujets qui sont en jeu, pour permettre à chacun de voter librement le 28 juin.

Avant d’entrer, dès demain, dans les sujets de la campagne, nous souhaitons rétablir quelques vérités.

  • Oui, M.Soulié a reçu une demande, en bonne et due forme, de la part du représentant de la liste citoyenne pour un débat à 3 pour le second tour ;
  • Oui, Dominique Fouchier a renouvelé son invitation à débattre dans un article publié par La Dépêche du midi ;
  • Oui, nous saluons la démagogie de M. Soulié quand il affirme « que l’idée de débat a été abandonnée devant l’absence de véritable projet du Maire sortant qui adapte son discours au fil de nos propositions » ;
  • Oui, nous allons prendre le temps ces 4 prochains jours, de mettre en cause la simplicité des arguments de M. Soulié puisque le débat n’aura pas lieu.

Parce que nous sommes bien à Tournefeuille et que nous vous proposons de le rester.